Où sont fabriquées les cigarettes électroniques ?


 

 

A l’instar de la plupart des articles en vogue et qui nécessitent un coût de reviens abordable, les cigarettes électroniques sont aussi fabriquées en Chine avant d’être montées ou non en Europe. De nombreux revendeurs en ligne ou bureaux de tabac négligent cette information qui est pourtant importante pour le fumeur afin de le rassurer. Dans tous les cas, le revendeur a l’obligation de communiquer cette information, notamment en ce qui concerne un magasin en ligne de cigarettes électroniques.

Le premier modèle de cigarette électronique est une invention japonaise et remonte à 2002. Le système a ensuite été perfectionné et breveté par les Chinois. 10 ans plus tard, la cigarette electronique s’est déclinée en une dizaine de modèles, de tailles et aujourd’hui on trouvera facilement des modèles de cigarette electronique personnalisables. Mais dans tous les cas, les cigarettes electroniques sont pour la plupart fabriquées à Hong-Kong et à Shenzhen en Chine. Les composantes de la cigarette qui sont la batterie, l’atomiseur et la cartouche d’e-liquide sont assemblées dans de nombreuses usines à la main. Les revendeurs agréés par les marques trient les produits directement en Chine auprès des fournisseurs et passent une commande de kit. Ils ont également la possibilité d’acheter les éléments constitutifs de la cigarette electronique en Chine et préparent eux-mêmes les kits. Les plus grandes marques louent des usines de montage en Chine. A l’heure actuelle, aucune usine fabricante de cigarette électronique ou de montage n’a été localisée en Europe. Ceci est due au coût de reviens plus onéreux de la main d’œuvre.

Les cigarettes électroniques commercialisées sur internet

A l’instar des cigarettes traditionnelles, les cigarettes electroniques se sont aussi faites une place dans les rayons des sites de bureaux de tabac du net. Mais la majorité de ces cigarettes electroniques disponibles sur internet sont usinées en Chine et vendues ensuite en France et dans la plupart des Etats européens. Les coûts occasionnés par l’assemblage de chaque tige d’e-cigarette couplé au nombre de main d’œuvre disponible en Chine font que les revendeurs de cigarette électronique fassent fabriquer leur marchandise à des milliers de kilomètres de leurs clients finaux. Par ailleurs, 99% des revendeurs en ligne sont des auto-entreprises. Par conséquent, rares sont ceux qui disposent de moyens financiers pour mettre en place un atelier qui fabriquerait les cigarettes capable de concurrence les produits fabriqués en Chine. Ces sites de vente en ligne d’e-cigarette achètent donc la marchandise en Chine et la mettent en vente sur le réseau européen. Néanmoins, ils s’assurent que leur cliente ait à sa disposition un service après-vente à la hauteur et qui garantit en permanence les rapports avec les fournisseurs.

Les e-cigarettes clamant la fabrication en France

Faute de preuve, un revendeur de cigarette électronique ne peut revendiquer la fabrication de sa marchandise en France. En général, si le commerçant n’arrive pas à masquer la véritable origine de ses cigarettes électroniques, il sera enclin à mentir et aura cette fâcheuse tendance à vendre les gadgets à des prix exorbitants. D’autres revendeurs d’e-cigarette sont plus diplomates et clament l’authenticité française de leur produit. Certes, la marque des cigarettes electroniques est française, mais il n’en reste pas moins que celles-ci ont été fabriquées et montées en Chine. Bien que l’assemblage des éléments qui composent chaque cigarette electronique soit effectué en France, ces pièces proviennent toujours de Chine.

Les conditions générales de vente des cigarettes électroniques

A l’instar des bureaux de tabac physiques, les revendeurs sur le net doivent également afficher les conditions générales de vente des cigarettes electroniques qu’ils vendent. Cet intitulé regroupe l’identité du commerçant, l’origine des cigarettes et le label. Ces informations sont un peu longues et très ennuyeux, mais permettent de savoir avant l’achat le lieu de fabrication de la cigarette electronique et qui en est le revendeur en Europe. Il est donc impératif voire primordial de lire les conditions générales de vente qui précise l’origine et l’importateur des cigarettes électroniques. Elle représente un critère de choix parmi les innombrables marques de cigarette électronique. Il faut se rappeler que les conditions générales de vente est obligatoire selon la loi en vigueur pour toutes les boutiques et toutes les marques afin d’éclairer le client sur son choix. Les commerçants qui omettent d’afficher le lieu de fabrication des cigarettes electroniques, la marque et leur identité commettent une infraction aux yeux de la loi. La clarté de ces informations ne fera que confirmer le professionnalisme du marchant et l’authenticité de la cigarette électronique sélectionné.